CSG et CRDS sur les indemnités versées aux administrateurs

Mis à jour le 16/05/2018

A connaître

Qui est concerné ?


Les administrateurs des entreprises ou organismes relevant du régime agricole percevant pour l'exercice de leur fonction des indemnités imposées fiscalement dans la rubrique « traitements et salaires », et qui sont domiciliés fiscalement en France, sont assujettis à la CSG et à la CRDS.
Ainsi, le rattachement au régime agricole de l'organisme ou de l'entreprise ayant alloué l'indemnité (pour l'exercice de la fonction d'administrateur) conditionne le versement de la CSG et de la CRDS auprès des Caisses de MSA, et ce nonobstant le fait que l'administrateur ne relève pas du régime agricole, le cas échéant.
 

Pour quelles indemnités ?


En fonction du statut des administrateurs, qu'ils soient actifs ou inactifs, salariés ou non salariés, la nature de ces indemnités est variable. Des limites d'assujettissement ont par ailleurs été instituées. Vous trouverez en annexe un tableau de synthèse sur les indemnités versées aux administrateurs.

MSA du LIMOUSIN
Agence Comptable
Impasse Sainte Claire
87041 LIMOGES CEDEX 1
 

Quelles sont les modalités de recouvrement ?


La CSG et la CRDS dues sur ces indemnités ne sont pas appelées directement par les Caisses de MSA ; chaque organisme ou entreprise doit prendre l'initiative de précompter les contributions sur les indemnités et de les verser à la MSA en utilisant l'imprimé spécial à adresser à :   

MSA du LIMOUSIN
Agence Comptable
Impasse Sainte Claire
87041 LIMOGES CEDEX 1
 
La date limite de versement est fixée au quinzième jour du deuxième mois suivant le trimestre au titre duquel l'indemnité a été versée à l'administrateur. Vous trouverez également en annexe les imprimés nécessaires au versement de ces contributions. 
 
Trimestre concerné Date limite de versement
1er trimestre 15 mai
2ème trimestre 16 août
3ème trimestre 15 novembre
4ème trimestre 15 février

En l'absence de versement d'indemnités pour une période considérée, vous devez retourner votre déclaration en portant la mention "néant" dans le cadre prévu à cet effet.